Actu Cloud Français

Cloudwatt et Numergy, comme d'autres fournisseurs cloud français (Ikoula, OVH, Cheops Technologies...) ont l'avantage de faire reposer leurs offres dans des datacenters localisés en France. Un avantage certain par rapport aux offres concurrentes américaines (Google, Microsoft, Amazon...), mais aussi en cas de problème juridique. Car pour les clients, plus question d'avoir à gérer un éventuel litige auprès d'une juridiction située à l'autre bout du monde, mais en France. Ce qui s'avère quand même bien plus pratique. 


Numergy est l’un des deux projets de cloud « à la française » soutenu par l’État (via la Caisse des Dépôts), Bull et SFR . Lancé en à l’automne 2012, cette société construit et exploite des infrastructures cloud pour les entreprises et les organisations publiques.

Contrairement à Cloudwatt, Numergy repose uniquement sur un modèle de ventes indirect. C'est à dire qu'il est possible d'accéder aux ressources cloud de ce fournisseur uniquement en passant par l'un de ses partenaires. Parmi ces derniers : Sogeti, StarXpert, PCI RPH, Aenix, PC30 Business Solutions et, prochainement, Tech Data.

Cloudwatt en bref
Source : JDN Tech 3 avril 2013  
>  http://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/comparatif-cloudwatt-numergy-clouds-souverains/cloudwatt.shtml
CréationSeptembre 2012
ActionnariatOrange (44,5%), Thales (22,5%) et Caisse des dépôts (33,5%)
Localisation des datacentersVal-de-Reuil (Normandie) et Nord de Paris
Cloud en productionNon (disponibilité générale de l'offre stockage cloud et Cloudwatt Box à l'été 2013, fin d'année pour les offres VM et instances à la demande)

Numergy en bref
Source : JDN Tech
http://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/comparatif-cloudwatt-numergy-clouds-souverains/numergy.shtml
Création31 août 2012
ActionnariatSFR (47%), Bull (20%) et Caisse des dépôts (33%)
Localisation des datacentersCourbevoie (92), Vénissieux (banlieue Sud de Lyon) et Trappes (78)
Cloud en productionVM et serveurs à la demande (service cloud de stockage prévu pour septembre 2013)
.

CLOUD : NUMERGY S’ADJOINT LES SERVICES DE 23 PARTENAIRES

 itespresso , 7 mai 2013 )

Numergy, spécialiste du cloud à la française, va collaborer avec 23 nouveaux partenaires pour distribuer et intégrer ses offres cloud.

Numergy compte ainsi dans son écosystème un grossiste (Tech Data  Azlan), 10 revendeurs et intégrateurs (Artic, Deletec, Cefi, Adaxia, PCI-RPH, ADMI, StarXpert, IT Com, Activlan et BCS Technologie), 2 hébergeurs (Acropolis et Jaguar Network), 4 Entreprises de Service Numérique (ESN) (Euriware, Groupe Open, Quantic et Confluences), 2 Web agency (Smile, Gulliver) et 4 cabinets de conseil (STS Consulting, Nexton Consulting, Arketeam et Canal cloud).

Pour Numergy, le grossiste a pour mission d’agréger des compétences et des services, dans l’objectif de fournir aux intégrateurs et revendeurs des solutions directement utilisables par les clients finaux.

En fournissant sa plate-forme technologique aux ESN et aux cabinets de conseils, le spécialiste français du cloud permet de favoriser la migration de nombreuses entreprises (PME, grands comptes et administrations) vers le cloud.



Cloudwatt et Numergy : forces et faiblesses des clouds souverains

 journaldunet.com , 3 avril 2013 )

L'Etat a investi 75 millions d'euros dans Cloudwatt et Numergy. Mais que valent réellement ces clouds, quelles offres proposent-ils, et comment se démarquent-ils des géants Google, Amazon et Microsoft ?

Cloudwatt : des offres naissantes misant sur l'Open Source
Créé par Orange, Thales et la Caisse des dépôts, Cloudwatt n'a procédé à aucun transfert de technologies pour concevoir son offre cloud. Le fournisseur considère que partir d'une page blanche été un atout pour lui. "Nous maîtrisons totalement nos choix d'infrastructures, et cela nous donne une totale autonomie vis-à-vis des fournisseurs technologiques avec lesquels nous travaillons", fait savoir Patrick Starck, président de Cloudwatt. Côté matériel, c'est vers des serveurs en x86 (6 coeurs) que le fournisseur s'est tourné.
Ayant fait le choix de reposer l'ensemble de son offre sur des briques issues de l'environnement Open Source OpenStack, Cloudwatt a choisi de se lancer dans un premier temps sur le marché du stockage cloud. Le premier pas a consisté à ouvrir en mars dernier une bêta privée de ses deux offres de stockage ("Stockage" et "Cloudwatt Box"), qui ont rapidement dépassé les objectifs de son quota de bêta testeurs. Ainsi, sur les 10 000 demandes d'inscription, de nombreuses n'ont pas pu être servies. La disponibilité générale de ces deux offres de stockage cloud est prévue entre juin et septembre 2013. 

Numergy : des offres Cloud héritées de SFR
SFR, Bull et la Caisse des dépôts sont à l'origine de la création de Numergy (anciennement Andromède). Alors que Cloudwatt a démarré d'une page blanche, ce n'est pas le cas pour Numergy dont les infrastructures reposent en grande partie sur celles de SFR. Une stratégie qui lui a permis d'être en production immédiatement après la création de la société, soit dès le 1er septembre 2012.
Contrairement à Cloudwatt, Numergy repose uniquement sur un modèle de ventes indirect. C'est à dire qu'il est possible d'accéder aux ressources cloud de ce fournisseur uniquement en passant par l'un de ses partenaires. Parmi ces derniers : Sogeti, StarXpert, PCI RPH, Aenix, PC30 Business Solutions et, prochainement, Tech Data. "Une délégation d'offre est accordée à nos distributeurs qui peuvent ensuite gérer les accès clouds de leurs clients sur un espace dédié disponible sur notre site", explique Patrick Debus-Pesquet, directeur technique de Numergy.
Les offres cloud proposées sont aujourd'hui de deux types : machines virtuelles et serveurs à la demande (Windows Server 2003, 2008, CentOS, Ubuntu et Red Hat). Mais d'ici septembre, Numergy compte à son tour se lancer dans la bataille des services de stockage cloud en prévoyant de dédier un peu plus de 10 pétaoctets d'espace pour cette offre. 

"Alors que les concurrents américains comme Google, Amazon et Microsoft ont choisi une stratégie d'équipement low-cost qu'ils ont démultiplié, nous avons choisi au contraire de s'équiper en matériel haut de gamme nous permettant un routage plus fiable et efficace de trafic sur disque, mais aussi de mieux prévoir les pannes", fait savoir Patrick Debus-Pesquet.
Aujourd'hui, Numergy assure le fonctionnement de 600 machines virtuelles actives 24h/24 et 7j/7, mais compte profiter de la création du nouveau datacenter de SFR, à Trappes, pour faire exploser ce nombre. Ainsi, d'ici fin 2013, Numergy indique être en mesure de supporter jusqu'à 50 000 machines virtuelles.
Alors que Numergy facture en entrée de gamme 35 euros la machine virtuelle par mois aujourd'hui, il compte aussi beaucoup sur les briques OpenStack qu'il commence à implémenter pour faire baisser la note. En termes de niveaux de services, l'entrée de gamme affiche un taux de disponibilité de 99,7% contre 99,8% pour l'offre moyenne gamme et 99,9% pour l'offre haut de gamme.


Cloudwatt
Source : JDN Tech
ForcesOpenStack à tous les étages, datacenter Val-de-Reuil certifié Tiers4, facturation à l'usage sans autres frais récurrents, indépendance totale en termes de choix technologique
FaiblessesCloud pas encore en production, nombre limité d'utilisateurs en mode bêta, positionnement low-cost
Numergy
Source : JDN Tech
ForcesMatériels haut de gamme, plus de 10 Pétaoctets de stockage, jusqu'à 50 000 VM gérées d'ici fin 2013
FaiblessesNécessité de passer par un partenaire Numergy pour accéder au service, facturation à l'usage sans fees à discrétion des partenaires Numergy

Côté sécurité, les deux fournisseurs ont réalisé de gros efforts avec des datacenters très sécurisés. Avec toutefois un petit avantage pour Cloudwatt pour lequel son datacenter situé à Val-de-Reuil est certifié Tiers 4 (contre Tiers 3+ pour ceux de Numergy). 



Orange : jusqu'à 200 machines virtuelles en standard

 journaldunet.com , 23 janvier 2013 )

L'opérateur historique Orange s'est lancé dans la course aux services d'infrastructures informatiques à la demande (IaaS) en 2011 avec son offre Orange Flexible Cloud Compute. Cette dernière est déclinée en plusieurs offres complémentaires : Flexible Computing Express, Flexible Computing Premium, Flexible Computing Private, Flexible Computing Santé et Flexible Recovery, Flexible Backup et Storage as a Service.

Aujourd'hui, l'opérateur revendique 400 clients parmi lesquels Azendoo, CBS, la Direction générale des douanes et des droits Indirects, Orditech ou encore GFI Progiciels, Endémique et eXcent. Pour fournir des ressources cloud IaaS, Orange s'appuie sur deux datacenters localisés en France, l'un pour assurer la production des ressources, et l'autre pour les sauvegardes.

Type de ressources cloud proposées
Source : JDN Tech
Nombre de machines virtuelles200 machines virtuelles par configuration en standard. Dossier à remplir si besoin de plus
Puissance processeurAMD 1,7Ghz en standard. Possibilité d'avoir d'autres processeurs sur mesure
OS préconfigurésWindows Server 2003, 2008, CentOS, Debian et Ubuntu. Red Hat et SuSE prévus d'ici mars 2013
Stockage20 To maximum en stardard. Possibilité d'avoir plus d'espace sur mesure


SFR : Priceminister et Paris-Turf utilisent son IaaS

 journaldunet.com , 23 janvier 2013 )

Le deuxième plus important opérateur français, SFR, propose une offre IaaS depuis 2010. Baptisée Suite Infrastructure Cloud, elle prend en charge différents OS, dont Windows 2003 et 2008, Debian (Lenny 5.0.9 et Squeeze 6.0.5) ainsi que RedHat (5.7 et 6.2). Dernièrement, SFR a complété sa gamme de services cloud avec son offre Suite stockage cloud, composée de trois briques : stockage, synchronisation et sauvegarde de données dans le cloud.

Parmi les client de l'offre IaaS de SFR : Fujifilm, Priceminister, Eiffage, Ouest-France, Paris-Turf, OGF, La Bovida...

Type de ressources cloud proposées (exemples)
Source : JDN Tech
Formule Start100 Go de stockage + 1 serveur redondé (1 cpu, 2Go mémoire) avec Microsoft Windows Standard + Firewall pour http/https à 69 euros pour 15 jours (des services sont disponibles à l'usage, comme la duplication de serveur pour 5 euros, ou la réversibilité de serveur pour 60 euros....
Formule Internet100 Go de stockage + 1 serveur redondé (2 cpu, 4Go de mémoire,100 Go de stockage) avec RedHat + Firewall pour http/https pour 1 mois + duplication et réversibilité de serveur inclus à 147 euros pour 1 mois
Formule Critique privé100 Go de stockage + 1 serveur (4 cpu, 8Go de mémoire) redondé avec une adresse IP en cœur de réseau VPN + PRA + Debian + Firewall (nombre de règles illimitées) + duplication et réversibilité de serveur inclus à 346 euros pour 1 mois


Bouygues Telecom : une offre taillée pour les PME

journaldunet.com , 23 janvier 2013 )

Le troisième opérateur télécom français est entré sur le marché du cloud fin 2012. Son offre, annoncée en septembre dernier, est taillée pour répondre aux besoins de PME et ETI. Les ressources IaaS proposées par Bouygues Telecom sont mutualisées et localisées au sein de datacenters européens labellisés ISO 27001 et ISO 27002.

A partir du deuxième trimestre 2013, l'opérateur prévoit de localiser ses ressources IaaS en France. A noter que parallèlement à son offre IaaS, Bouygues Telecom va proposer dans le courant de ce trimestre une offre de travail collaboratif en mode cloud qui devrait, sans doute, être comparable à Orange Cloud Pro lancée en 2011.
Type de ressources cloud
Source : JDN Tech
VCPUPartagé (offre XS) jusqu'à 8 (offre XL)
RAM en Go0,79 (offre XS) jusqu'à 14 (offre XL)
Stockage en Go20 (offre XS) jusqu'à 400 (offre XL)
Trafic sortant en Go10 (offre XS) jusqu'à 160 (offre XL)
Bande passante en Mbps5 (offre XS) jusqu'à 800 (offre XL)
OS préconfigurésWindows serveur 2008 R2 SP1, Windows server 2012, OpenLogic CentOs 6.2, Suse Linux Entreprise Server, Ubuntu Server 12.04LTS, OpenSuse 12.1 (certains OS Linux seront ajoutés courant T1 2013)
Tarification19€/mois pour un serveur XS Linux, 159€/mois pour un serveur M Windows, 442€/mois pour un serveur XL Linux


Bouygues Telecom s'associe à Microsoft pour contrer les offres de SFR et Orange

 journaldunet.com , 18 septembre 2012 )

L'opérateur va s'appuyer sur les technologies de Microsoft pour proposer aux PME une offre de Cloud public de type IaaS d'ici la fin de l'année.

L'éditeur a en effet signé un partenariat avec Bouygues Telecom Entreprises pour bâtir une offre Cloud d'Infrastructure-as-a-Service taillée pour les PME et ETI. L'opérateur pourra ainsi s'appuyer sur les technologies de Microsoft, et notamment Windows Azure pour proposer la location de ressources virtuelles. Des solutions en mode SaaS devraient aussi être proposées dans un deuxième temps.


.

Comments