Cloud - Stockage en ligne

Cette page est en cours de rédaction !


En guise d'introduction, voici l'article du LMI du 10 août 2012 :

Cloud : les entreprises n'hésitent plus à transférer des données sensibles
( LMI, 10 août 2012 )
Selon cette enquête, 50% des entreprises interrogées transfèrent actuellement des données sensibles ou confidentielles dans le cloud, et 32% prévoient de la faire dans les deux prochaines années. Par ailleurs, 39% des entreprises avouent avoir revu à la baisse leurs exigences de sécurité suite à une décision de transférer des données dans le cloud, ce qui souligne que les avantages économiques du cloud sont perçus comme prépondérants.



Google Drive :

Activation d'un abonnement à des licences de stockage Google Drive (pour Google apps) :
Inconvénient, pas de stockage commum.

System requirements
Officiellement supporté uniquement par des windows desktop (XP, Vista et 7)

Le gros plus : l'intégration parfaite avec google apps.


Dropbox for team :

Espace de stockage commun : https://www.dropbox.com/help/59/en

Pas d'incompatibilité notoire avec Windows server 2003 et 2008.
Pour autant, ne permet de synchroniser qu'une seule arborescence.

Un très bon prix pour qui a besoin de beaucoup d'espace.
Pour 1.000 Go = 800 $ / an


SugarSync :

un très bon prix pour 100 Go et 3 susers (300 $ / an).
L'approche au niveau des dossiers à synchroniser (sélection de plusieurs dossiers possibles) est un plus et laisse à penser une approche plus adapté à une logique serveur.
Malheureusement, le produit n'est pas officièlement supporté pour Windows server 2003 et 2008 !


RapidoBackup (partenaire AWS) :

Une solution vraiment orientée sauvegarde avec technique de déduplication, sauvegarde de fichiers ouverts (dont pst),
Compatible avec windows serveur, il permet de sauvegarder des VM.
La société est de droit français et les données sont sauvegardées sur des Datacenter en Irlande.

La contre partie de son orientation sauvegarde, c'est que la solution n'est pas vraiment adapté pour la collaboration et l'accès distant.
Et il n'y a aucune gestion de droits par utilisateurs.

Le prix est élevé : 100 Go = 100 € /mois  (soit 1.200 € / an !)


MozyPro (filiale de VMware) :

Dans le style de RapidoBackup, mais avec l'avantage de pouvoir installer un client sur Mac, et d'offrir l'accès à partir d'IOS et Android.
Le prix est plus interessant 100 Go = 30 € / mois  (+ pour un serveur 10 € / mois)

Inconvénient la société Mozy est de droit Américain et le contrat semble signé avec un partenaire Irlandais.

Hubic (OVH) :

Encore en version Beta au 10 octobre 2012. 
Gratuit pour 25 Go - 9,90 € / an pour 10 Go et 69,90 € / an pour de l'illimité. 
De ce qu'on a pu tester, plus un outil d'archivage : pas de synchronisation, pas de copie automatique, pas d'intégration dans le navigateur de fichier.

Reste l'avantage, d'un stockage en France et le prix.


Comparaison trouvé sur le net :



Retour d'expérience avec nos installations de solutions de stockage en ligne :

1° cas - Dropbox for team

Caractéristiques :
. Volume :   ??? Go
. Accès Internet :  Orange - Business Livebox - upload théorique = jusqu'à 1 Mbits/s

Planning de mise en place :
(Préparation des fichiers : rien de particuliers de faits) 
Jeudi : Lancement du transfert des données vers le cloud
Lundi : Fin du transfert

Remarque : installation plutôt simple pour un inimitié; pas de problème particulier rencontré.

2° cas - Google Apps + Google Drive

Caractéristiques :
. Volume :   ??? Go
. Accès Internet :  Auchand Telecom sur câble numéricable - débits théoriques = jusqu'à 100/10 Mbits/s
   débit moyen observé : download=25Mbits/s upload=4,5Mbits/s

Planning de mise en place :
Vendredi : Préparation de l'arborescence des fichiers à transférer (suppression, renommage, déplacement, chiffrement des fichiers les plus confidentiels, copie de sauvegarde)
Lundi soir : Lancement du transfert des données vers le cloud d'un seul dossier de 2.10Go. Le lendemain matin la synchronisation est terminée
remarque : le module google drive à eu quelques ratés, il affichait synchronisation impossible à intervalle régulier mais reprenait automatiquement
Mardi soir : Début du transfert de tout le reste des données (10Go). 
remarque : l'upload a pu être ralenti par le téléchargement descendant sur un autre poste dans le même temps. Le transfert affichait des conflits et était stoppé vers minuit. relancé proprement avec arret des autres modules google drive sur les autres postes.
Mercredi matin 10h30:  Le transfert continue et affiche 10Go transferés sur 12 (les 2Go du premier transfert du lundi inclus).

Remarque : installation plus laborieuse du fait d'une fait de l'absence de notion d'espace commun, notamment parce que des données à centraliser et classer étaient présentes dans le stockage individuel des comptes utilisateurs. Il a fallu pour ce faire changer le propriétaire des données. Nombreux blocages pendant la première synchronsation.

Autre remarque: Une difference de complexité avec Dropbox également. Chez google un fichier détenu par un compte utilisateur n'est présent qu'une fois sur le stockage de google (à l'instar de la dé-duplication), même s'il est "organisé" (terme google drive) dans plusieurs dossiers. A titre d'exemple, si on fait une recherche sur un fichier, il n'y a qu'un seul resultat sur lequel est dans quel nombre de dossier est organisé le fichier. Aussi, si on modifie le fichier ou qu'on le supprime, comme il est bien unique et non pas copié, ce changement sera visible dans tous les dossiers dans lequel il est organisé, c'est bien un lien vers le même fichier et non pas des copies du fichier. Chez google les dossier s'apparentent plutot à des étiquettes utilisée pour la façon d'afficher les données de manière organisée qu'a des dossiers classiques. Sur un poste avec google drive par contre, si un même fichier est présent dans plusieurs dossiers, il sera bien dupliqués autant de fois. Une suppression d'un de ces fichiers sur le même poste entrainera simplement sur le stockage de google drive la suppression de "l'étiquette" rendant le fichier membre d'un dossier. Le fichier existera lui toujours 1 seule fois.

Chez dropbox, peut etre que les données sont également optimisée par dé-duplication quand il le peut, on ne sait pas. Mais une recherche sur un fichier présent dans plusieurs dossiers donne bien plusieurs résultats comme pour une copie classique d'un fichier. Si on modifie une des deux copies, elle reste bien différente de l'autre.

Conclusion

Vouloir migrer toutes ses données sur le cloud nécessite : 
. un minimum de réflexion pour déterminer la solution la plus adaptée au besoin,
. une bonne connexion Internet (surtout en upload),
. du temps pour transférer les données et du temps pour contrôler que le transfert ne s'est pas bloqué,

Nous conseillons entre autre :
. de bien trier et purger son arborescence de départ,
. de chiffrer les fichiers les plus confidentiels,
. de prévoir le transfert pendant une période ou les utilisateurs ne vont pas trop modifier les fichiers (exemple initier le transfert le Vendredi après-midi) pour bénéficier du week-end,
. Eviter de multiplier l'installation de module client sur les postes des utilisateurs,
. Activer la synchronisation des postes utilisateurs qu'une fois l'upload du serveur terminé.

Une fois l'étape de transfert et de paramétrage effectué, l'utilisation est d'un grand confort ...
 
Comments